Girls' World - Missing Women -
Ce travail s'inspire du documentaire intitulé "C'est une fille : les trois mots les plus mortels du monde" [1].

L'expression "missing women" ( femmes manquantes) a d'abord été utilisée par Amartya Sen, lauréat d'un prix Nobel, à la fin des années 80 :
elle fait référence au constat que dans certaines régions du monde (et notamment en Asie), la population générale compte une proportion de femmes anormalement faible par rapport au nombre d'hommes. On estime qu'il existe un déficit démographique de 100 à 200 millions de femmes, victimes d'avortements sélectifs, d'infanticides, ou d'une nutrition et de soins de santé inadéquats : dans certains pays, si la famille est pauvre et manque de nourriture, les garçons seront nourris au détriment des filles qu'on laissera mourir de faim. Le meurtre systématique des membres d'un sexe spécifique s'apparente au génocide. Quand les femmes en sont victimes, on parle de féminicide.



[1] http://www.itsagirlmovie.com/